Actualités

Rencontre des Leaders de la filière porcine : la situation précaire des fermes porcines, l’enjeu prioritaire.

Catégories:

Mise en marché collective

Les représentants de l’AQINAC, de La Coop fédérée, des abattoirs, du MAPAQ, de La Financière et des Éleveurs se rencontraient vendredi dernier afin de dresser un bilan des activités de la filière porcine et répondre à la demande du MAPAQ de définir la contribution de notre filière à la nouvelle politique alimentaire. Après avoir fait le point sur l’état d’avancement du Plan stratégique de la filière, les participants ont constaté que la mise en œuvre du Plan génère des résultats concrets, comme en font foi d’importants développements en matière de santé porcine, de R&D et d’analyse de la compétitivité.

Les Leaders ont accueilli positivement l’invitation du MAPAQ à s’inscrire dans la feuille de route de la Politique bioalimentaire, dévoilée le 6 avril dernier. Dialogue avec les consommateurs, soutien à l’investissement, recrutement de main-d’œuvre, gestion des risques, nombreux sont les enjeux à travers lesquels la filière, de concert avec l’État, peut contribuer à l’atteinte des cibles de la Politique. Cependant l’ensemble des participants ont reconnu la gravité de la chute des prix, ses conséquences sur la rentabilité des fermes porcines et leur incapacité de réaliser les investissements nécessaires, depuis trop longtemps déjà. Tous ont appuyé la proposition de l’AQINAC à l’effet que la situation précaire des entreprises porcines devienne l’enjeu prioritaire de la filière. Ils ont appuyé la demande des Éleveurs d’une intervention spéciale des gouvernements tout en convenant de se rencontrer à nouveau afin d’envisager d’autres mesures permettant de créer un environnement d’affaires plus favorable à l’investissement.

Par la suite, Mme Kathleen Donohue, directrice générale du Secrétariat à l’accès aux marchés, a expliqué comment l’appareil gouvernemental fédéral contribue à l’exportation des produits alimentaires canadiens. De l’avis de tous, un canal de communication fluide contribuera à renforcer le positionnement concurrentiel de nos produits.

Un tel esprit de concertation constitue aussi un ingrédient essentiel à la définition d’un processus d’inspection plus proche de la réalité de notre industrie. L’harmonisation des règles à l’échelle canadienne et la compétitivité à l’international ont pu être discutées avec M. Paul Thébeau, nouveau directeur général des opérations Québec, pour l’ACIA.

Retour