Actualités

Bilan eau et gaz à effet de serre : les Éleveurs de porcs du Québec, des leaders sur la planète

Catégories:

Responsabilité sociale

Les Éleveurs de porcs du Québec sont fiers de présenter leur bilan de consommation d’eau et de réduction des gaz à effet de serre (GES) qui s’avère positif. Selon les données de la World Food LCA Database 3.5 (WFLDB, 2020), le Québec se classe en tête de lice des cinq principaux pays exportateurs dans le monde, devançant notamment les États-Unis, l’Allemagne, l’Espagne et le Danemark.

Selon les plus récents chiffres, le bilan d’eau consommée de la production porcine québécoise est 45 % moins élevé que le bilan moyen des cinq principaux pays exportateurs de porcs. Ce résultat s’explique par le fait que la plupart des ingrédients inclus dans l’alimentation du porc québécois proviennent du Québec, région qui nécessite peu d’irrigation. De plus, plusieurs bonnes pratiques mises en place par les éleveurs contribuent à réduire le gaspillage d’eau dans les bâtiments comme l’utilisation d’équipements d’abreuvement économiseur d’eau et l’utilisation de compteurs d’eau, permettant de déceler d’éventuelles fuites et d’y remédier plus rapidement.

En matière de gaz à effet de serre, la production porcine québécoise se classe aussi parmi les plus performantes au monde en étant 25 % inférieure au bilan de GES moyen des cinq principaux pays exportateurs de porcs. L’utilisation de l’hydroélectricité, les conditions climatiques de la province, les mesures de biosécurité, l’optimisation de la ventilation et du chauffage ainsi que la rénovation des bâtiments, permettant d’améliorer l’isolation, favorisent ce bilan positif. Fait notable, les programmes alimentaires adaptés aux besoins des animaux permettent également de limiter certains rejets dans l’environnement.

 « Les Éleveurs de porcs du Québec ont à cœur l’amélioration continue de leurs façons de faire. Pour devenir et pour conserver ce statut de référence en matière de consommation d’eau, pour minimiser les émissions de gaz à effet de serre et afin de se fixer des cibles encore plus ambitieuses pour l’avenir, la poursuite de la modernisation des infrastructures et de la technologie sera au centre de nos préoccupations », a souligné David Duval, président des Éleveurs de porcs du Québec

Rappelons que les Éleveurs de porcs du Québec constituent la première organisation au monde à avoir effectué l’analyse complète du cycle de vie de leurs activités en dressant un bilan environnemental et socioéconomique en 2012. Ils ont depuis publié un premier rapport de responsabilité sociale en 2014 et un second en 2017. L’organisation tend à poursuivre les efforts en ce sens afin de demeurer un modèle en matière de responsabilité sociale.

Retour