Actualités

Deuxième journée des audiences devant la Régie

Catégories:

Mise en marché collective

Les audiences devant la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec concernant la demande des acheteurs de remplacer temporairement la formule de prix prévue dans la Convention de mise en marché des porcs se sont conclues aujourd’hui. 

En matinée, les témoins Stéphane Lapierre et Pierre Lessard, respectivement agroéconomiste et nutritionniste pour Olymel, ont présenté un rapport qui concluait que les kilos supplémentaires vendus compensaient, dans le contexte actuel des marchés, les coûts liés au report de la livraison des porcs. Par la suite, Paul Beauchamp, 1er vice-président d’Olymel, a témoigné sur les conséquences des mesures ayant dû être adoptées et des décisions d’affaires qui ont été prises par Olymel dans les dernières semaines en lien avec la COVID-19. 

Le président des Éleveurs témoigne

David Duval, le président des Éleveurs de porcs du Québec, s’est également exprimé. Il a agi comme porte-parole des éleveurs pour exprimer leur colère, leur frustration et surtout leur déception. « Nous avons offert plusieurs propositions pour réduire le nombre de porcs en attente, qui demeure, selon nous, LA priorité. Pour nous, l’une de nos plus grandes déceptions, c’est la trop grande importance que les acheteurs accordent au prix alors que l’enjeu actuel n’est pas là », a expliqué M. Duval.

« Après seulement trois semaines au-dessus du coût de production, nous sommes privés de la formule prévue dans la Convention. Ça n’envoie pas un bon signal aux éleveurs. Ce n’est pas rassurant pour notre relève, pour notre avenir et pour le maintien d’une filière forte et dynamique. Pour nous, la solution à cette impasse réside dans la réduction du nombre de porcs en attente. Nous avons été et nous restons encore proposeurs. Nous sommes prêts à faire des compromis, notamment en compensant les coûts des abattages effectués la fin de semaine. Nous espérons seulement que les acheteurs saisiront notre main tendue », a plaidé le président des Éleveurs de porcs.

La Régie s’est engagée, en plus de faire connaître sa décision le 10 juin, de tenir des rencontres de suivi mensuelles pour suivre l’évolution de la situation. Des dates seront déterminées prochainement pour ces rencontres.

Retour