Communiqués

Réaction des Éleveurs de porcs du Québec au budget du Québec: Un signal positif pour la production porcine et l’économie du Québec

Longueuil, 28 mars 2017 — Les Éleveurs de porcs du Québec sont heureux du signal positif que le gouvernement envoie par l’annonce d’un programme de 95 millions pour appuyer l’investissement dans le secteur agricole. Cette mesure est une bonne base pour la création d’un environnement propice à la consolidation du secteur porcin et pour permettre aux producteurs d’entreprendre un important chantier d’investissement, notamment par la modernisation de leurs bâtiments.

Les demandes du secteur porcin entendues
Le budget annoncé aujourd’hui confirme que les demandes des Éleveurs de porcs du Québec ont été entendues. Les Éleveurs accueillent positivement la priorité accordée aux secteurs qui doivent composer avec des enjeux de santé et de bien-être animal. Cette aide permettra aux producteurs de porcs de la province de récupérer le retard pris à cet égard.


En 2015, les Éleveurs de porcs du Québec et leur filière se sont concertés pour exprimer au gouvernement le potentiel de développement du secteur et proposer un plan d’investissement d’un milliard de dollars au cours des prochaines années. Ces investissements permettront une mise à niveau des entreprises porcines, de préserver leur compétitivité et de profiter des opportunités qu’offrent les marchés d’exportation.


Profitant d’une conjoncture commerciale favorable, des entreprises d’abattage et de transformation ont déjà annoncé des investissements majeurs totalisant plus de 250 millions de dollars. Cette situation ainsi que les besoins criants en matière de rénovation des bâtiments pour répondre aux besoins des consommateurs justifient l’urgence d’investir en production porcine.


Aussi, l’heureuse initiative que propose le Plan économique du Québec de prévoir un soutien à l’agriculture novatrice et à la relève agricole suscite un important intérêt chez les éleveurs de porcs, pour qui ces deux enjeux sont déterminants pour l’avenir de leurs entreprises.

Une mise en oeuvre rapide souhaitée
Les Éleveurs demandent au gouvernement de rapidement faire connaître les modalités des mesures annoncées et de les mettre en place dans les meilleurs délais. « Le fruit est plus que mûr, il est minuit moins une pour certains éleveurs », souligne David Boissonneault, président des Éleveurs de porcs du Québec.


De plus, les Éleveurs de porcs du Québec ont l’importante préoccupation que l’intervention de l’État soit adaptée aux besoins diversifiés des producteurs. Ils offrent donc leur collaboration pour s’assurer que les fonds du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec soient investis de façon optimale et génèrent des retombées à valeur ajoutée pour l’économie québécoise.

À propos des Éleveurs de porcs du Québec
Les Éleveurs de porcs du Québec représentent les intérêts de leurs 3 100 membres, répartis dans sept groupes régionaux. Le secteur porcin génère des retombées économiques de plus de 2,55 milliards de dollars dont bénéficient toutes les régions de la province. Au Québec, la filière porcine emploie 26 500 personnes. Environ 70 % de la production porcine québécoise est exportée, ce qui représente près de 45 % des exportations canadiennes en termes de valeur Ces cinq dernières années, le porc du Québec a été exporté dans plus de 125 pays, ce qui représente 8 % du commerce mondial du porc.

Retour