Actualités

Lourdes pertes pour les producteurs de porcs américains

Catégories:

Commerce international

Dermot Hayes, le professeur en économie de l’Université d’Iowa State qui est venu témoigner pour les Éleveurs dans le cadre des audiences, a retenu l’attention médiatique cette semaine aux États-Unis. Une évaluation de M. Hayes démontre que la guerre commerciale aurait fait perdre 1,5 milliard $ US aux producteurs de porcs américains depuis le début de l’année 2018. S’appuyant sur cette étude, le National Pork Producers Council (NPPC) réclame la fin de la guerre commerciale.

Se réjouissant de la signature récente de l’Accord Canada-États-Unis-Mexique, le NPPC a indiqué qu’il était impératif que les Américains éliminent les tarifs sur les importations de métal mexicain. Le NPPC estime qu’il s’agit d’une mesure nécessaire pour que soient levées les mesures de représailles de 20 % imposées par le Mexique sur le porc américain. Le professeur Hayes a estimé que la valeur des porcs vivants a diminué de 12 $ US par animal en juin à cause de cette dispute. Il évalue les pertes annuelles à 1,5 milliard $ US en se basant sur une production totale de 125 millions de porcs en 2018.

Ces tarifs, combinés à ceux imposés par la Chine dans la guerre commerciale actuelle livrée aux États-Unis, ont transformé une année prometteuse en une année de pertes au chapitre des exportations de porc pour les éleveurs américains. Dans le cadre de cette guerre commerciale, le professeur Hayes évalue que les producteurs ont perdu 1 milliard $ US, soit 8 $ US par porc. Le Mexique et la Chine représentent environ 40 % des exportations américaines de porc.

Cette situation confirme que les éleveurs de porcs du Québec ont été indûment touchés par des tarifs qui ne visaient aucunement les exportations de porc canadien. Rappelons que le gouvernement des États-Unis a déjà annoncé une aide financière exceptionnelle de 853 millions $ US pour les producteurs de porcs.

Retour