Filiere

Plan stratégique de la filière

Historique

La table de concertation du secteur porcin voit le jour en 1990, lorsque le MAPAQ réunit une vingtaine de décideurs pour discuter des enjeux entourant la production de porcs. Deux ans plus tard, cette initiative est appliquée à d'autres secteurs agroalimentaires durant le Sommet sur l'agriculture québécoise. L’objectif est de conquérir de nouveaux marchés. Pour y arriver, les principaux leaders du domaine agroalimentaire mettent de l’avant une nouvelle stratégie de développement appelée l’approche filière.

De 1990 à 2013, la situation économique change, ce qui amène la filière à s’adapter. Le secteur porcin devient un moteur économique de premier plan grâce à sa performance et à son importante participation à la production canadienne. C’est aujourd’hui une filière de classe mondiale propulsée par ses exportations dans plus de 80 pays.

En 2014, un forum réunit les principaux acteurs de la filière porcine, dont le MAPAQ, les Éleveurs de porcs du Québec, les abattoirs, l’Association québécoise des industries de nutrition animale et céréalière (AQINAC), la Coop fédérée et la Financière agricole du Québec. La discussion porte sur les préoccupations et les défis entourant la production porcine dans un contexte de mondialisation. Durant la même période, la filière modifie sa composition pour développer son plein potentiel et adopte un nouveau plan stratégique.

Vision stratégique

Leitmotiv de la filière porcine québécoise : Ensemble, partenaires d’affaires pour une filière porcine au sommet.

Le secteur porcin du Québec a adopté en 2014 un nouveau plan stratégique afin de renforcer son leadership sur les plans économique, social et environnemental et de participer à l’effort collectif de croissance économique du Québec. Ce plan stratégique repose sur les objectifs et les moyens consensuels suivants :

Objectifs :
  • Développer un sentiment de fierté envers le porc du Québec.
  • Cohabiter harmonieusement avec les communautés en préservant les ressources environnementales et la santé des animaux.
  • Miser sur l’innovation et relever les défis technologiques nécessaires.
Moyens :
  • Optimiser le plein potentiel de la filière.
  • Mobiliser les nombreux partenaires et maximiser la synergie de la filière pour propulser l’industrie.
  • Moderniser les infrastructures existantes afin de répondre aux exigences du marché et aux normes liées à l’environnement et au bien-être animal.

Des actions concertées

De manière continue, les leaders de la filière porcine accomplissent des actions concrètes pour atteindre leurs buts communs. Ces actions sont orientées autour des grands thèmes du plan stratégique. En voici quelques exemples :

Santé
L’Équipe québécoise de santé porcine (ÉQSP) est née de la concertation entre les fournisseurs d’intrants, les éleveurs et les représentants des abattoirs. Cette organisation s’est bâti une solide réputation, notamment en coordonnant les stratégies qui ont minimisé l’impact de la diarrhée épidémique porcine (DEP) au Québec en 2014, alors que le virus sévissait aux États-Unis. Cet accomplissement constitue l’un des exemples les plus probants du pouvoir du travail en filière.

Recherche et développement
Le Centre de développement du porc du Québec est un centre de recherche et de transfert technologique essentiel au secteur porcin québécois. Administré par des représentants de divers maillons de la filière porcine, le Centre travaille de concert avec d’autres centres de recherche québécois et canadiens. Ces partenariats traduisent la ferme volonté des intervenants du secteur porcin de mettre leurs efforts en commun afin de mieux coordonner la recherche, le transfert technologique et ainsi améliorer la capacité concurrentielle de la production et du secteur dans son ensemble.

Porc Show
Le Porc Show est un événement annuel qui réunit tous les partenaires de la filière porcine québécoise, de la production à la consommation. Sa direction est assumée par l’Association du Congrès du Porc du Québec (ACPQ), l’Association québécoise des industries de nutrition animale et céréalière (AQINAC), les Éleveurs de porcs du Québec et les transformateurs du secteur porcin. Chaque année, le Porc Show accueille près de 1000 participants et offre une opportunité unique d’assister à des conférences, de participer à des ateliers spécialisés et de visiter un salon réunissant plus de 60 exposants. Des festivités mettant en valeur le porc du Québec closent ce rendez-vous de la filière porcine.

Valorisation de la filière porcine
Depuis 2015, dans le cadre du plan stratégique de la filière, l’équipe marketing des Éleveurs de porcs du Québec a amorcé la valorisation de l'ensemble du secteur porcin. À cet effet, en 2016, sous le thème « Rencontres inspirantes », des éleveurs et des transformateurs de porcs du Québec ont partagé leur passion avec des chefs renommés. Ainsi, l’excellence et la qualité des éleveurs et des transformateurs de porcs du Québec ont été remarquées lors d’une campagne télévisuelle de grande envergure. Cette campagne a aussi été déclinée dans le Cahier Gourmand de La Presse+ et dans certains événements majeurs, dont le Festival international de jazz de Montréal et le Festival d’été de Québec. Voilà des exemples concrets d’actions concertées.

Compétitivité
La filière porcine québécoise souhaite approfondir la compréhension de son positionnement concurrentiel. Ultimement, la démarche vise à mettre en lumière les enjeux ayant un impact sur la compétitivité de la filière dans son ensemble. Cela permettra de comparer des filières entre elles à l’échelle mondiale et de déterminer pourquoi certaines performent mieux que d’autres. Des projets précis verront le jour au cours des prochains mois en vue d’instaurer, à terme, un observatoire de la compétitivité.